Ode aux roulettes

Je pratiquais les rollers quand j’étais plus jeune. Mais quand tu es sur la route en descente avec tous ses gens qui roule à tes côtés, c’est un sport absolument diffèrent.

Kristen Wiig



 

Pile au moment où j’ai retrouvé mes rollers dans le fond de mon placard (vous connaissez cet achat inutile, mais impossible à résister suite à la promotion ?), un ami m’a proposé de joindre à une randonnée des rollers de dimanche.

Chaque dimanche plusieurs milliers de patineurs de tous les niveaux se réunissent en l’un des plus gros rassemblements français pour arpenter les rues de la capitale. Le groupe est guidé par les passionnés de ce sport et accompagné par la police. Le trafic est arrêté au fil de l’avancement du groupe pour la sécurité des participants, il n’y a donc aucun danger. Et le temps parisien permet d’en profiter pratiquement toute l’année.

Quand je pense à ma première expérience, je ne peux pas m’empêcher de sourire. Mon ami m’a trainé tous les 22 km de la randonnée, et moi, avec tout l’équipement de protection, j’ai ressemblais à un tortue-ninja. Ma seule préoccupation était de garder la balance et de ne pas tomber. Malgré tout, avec le temps, je suis devenue une habituée des balades en rollers. Et pratiquement chaque dimanche on peut me voir « sur les roulettes».

 


 

Si vous ne savez pas quoi faire à Paris le dimanche, je vous propose de combiner l’utile à l’agréable et enfiler vos patins. En plus, c’est la manière la plus originale pour visiter Paris.

 

Pont Alexandre III
La Seine
Tour Eiffel

Notre Dame de Paris
Louvre
Tour Eiffel
Opéra Garnier

 

Le groupe part de la Place de La Bastille à 14.30 chaque dimanche. Pensez à vérifier les informations sur le site. Comme chaque randonnée organisée, elle est annulée en cas de pluie ou si la chaussée est mouillée. Si vous n’avez pas des patins, il y a la location ouverte sur place.

Mais le meilleur est pour la fin. Apres 22 km de patinage, nous nous réunissons « chez Papa » – notre brasserie préférée, suitée près de la Place de La Bastille. Une pinte de bière est devenue aussi traditionnelle que les randonnées des dimanches. A point que même si la randonnée s’annule à cause du temps, nous venons tous chez Papa pour prendre une (ou deux) bière avec les «copains de dimanche».

 


 

Ce loisir sportif, donne le sentiment de la liberté et provoque l’augmentation des endorphines. En plus, rouler avec le groupe de gens de même esprit, vous remplit des émotions positives.

Et, la dernière nouvelle, j’ai enfin lancé ma chaîne YouTube. Alors maintenant, on peut non seulement me lire mais aussi voir en images.

 

Posted on in En Quête Pour La Perfection