Les aventures sous-marines d’une sirène souffrant de bathophobie.

Sois toujours toi-même. Sauf si tu peux être une sirène. Dans ce cas, sois une sirène.



 

Ces dernières années c’était difficile de m’intéresser à un projet photo, car très peu de thèmes sont vraiment originaux pour moi. Alors quand j’ai reçu une proposition d’une séance photo sous-marine, j’ai répondu avec beaucoup d’enthousiasme. L’environnement de la gravité zéro dans l’eau ouvre grand les portes de la créativité.

A la base, le projet m’a paru grandiose : séance sous-marine dans le mer Rouge. Rien n’a pu m’intimider, même le fait que j’avais une peur morbide des profondeurs. Peu avant j’ai eu ma première expérience de plongée avec une bouteille, qui s’est presque finie en crise cardiaque et la peur des dauphins trop sociables (un jour je vous raconterai cette histoire). Le shooting sous-marin m’a été proposé par un photographe français, Jean-Louis Danan, qui pratique la photographie sous-marine depuis plus de 10 ans. C’était lui, d’ailleurs, qui a refroidi un peu mon enthousiasme, en me proposant d’abord faire un test dans une piscine. Je ne le cache pas, j’étais un peu déçue, mais finalement, il avait raison.

La réalisation de ce shooting m’a semblé assez facile. Le plus dur, j’ai pensé, c’est de garder les yeux ouverts sous l’eau. Alors, on essaye dans la piscine et rien ne nous empêche de le refaire dans la mer. Et voilà, je m’imagine en une belle sirène, qui nage dans les profondeurs inconnues, mes cheveux magnifiques flottent dans l’eau et le soleil éclate de mille feux sur les écailles de ma queue…

En réalité, tout a tourné différemment. J’ai commandé les mono-palmes pour créer la queue où les reflets du soleil ont supposé éclater. Mais la livraison a été retardée, donc j’ai dû abandonner l’idée de la queue de sirène. Ce n’est pas grave, je me suis dit, on peut créer les effets fantastiques juste avec des tissus transparents.

Et voilà, le shooting : première plongée, les réglages de la lumière, etc. Et là, je m’aperçois que garder les yeux ouverts sous l’eau est l’épreuve la plus facile ! Une fois plongée sous l’eau, il est impossible d’y rester ! Pour l’immersion, il faut sortir tout l’air des poumons. Rien qu’y penser était au-dessus de mes forces. Alors, Jean-Louis, avec son expérience, m’a proposé de mettre des poids aux chevilles. Et là, je n’étais plus moi-même. Le sentiment que quelque chose qui me retiens dans l’eau a provoqué une crise de panique tellement forte que, évidemment, j’ai complètement oublié le shooting. La seule pensée existante à présent était de sortir sur la surface. Pire encore, le photographe sous l’eau ressemble à une tâche noire floue. Bien entendu, cela ne m’a pas aidé à combattre la crise de panique.

Finalement, le shooting a fait un fiasco. En tout cas par rapport aux images que j’avais imaginé au début. Encore heureux que nous avons fait les essais dans la piscine et non dans la mer. Autrement je n’ose même pas imaginer comment ça aurait pu tourner dans la nature. Je suis très heureuse d’avoir Jean-Louis Danan, comme mon premier moniteur du shooting sous-marin. Sa patience et professionnalisme ont permis de tirer quelques clichés utilisables, malgré mes crises de panique et de désorientation complète. J’espère que notre collaboration ne se termine pas ici et que la prochaine fois sera meilleure.

Il est conseillé, de se mettre dans la situation et faire face à la peur pour combattre la phobie. C’était très difficile. Malgré tout, je n’ai pas abandonné l’idée du shooting dans la mer Rouge. Mais pour le moment je me prépare moralement pour une deuxième séance de photo dans la piscine !

Posted on in A travers de l'objectif
1 comment(s)
Jean-louis 2017-08-28 14:51:18 GMT
It is not easy for models to pose underwater without mask or air. All the notions of distances, time.. are completed disturbed! This page illustrates very well the questions, the fears... that may result from these perturbations! Condidence to the partner / photographer is the of crucial importance! It is well shown in evidence here! Thanks for reporting your story..; it will certainly helps other models to enter into the wonderful field that is underwater modeling! :)